CE2 QLM.pdf


Nom original: CE2 QLM.pdf
Auteur: Christelle Can Dispot

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur cours-pdf.fr le 19/05/2020 à 08:40, depuis l'adresse IP 85.169.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 21 fois.
Taille du document: 428 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Animaux

Le martin-pêcheur

Le martin pêcheur est un chasseur ultrarapide. Pour suivre cet éclair bleu, mets le turbo !

Carte d’identité
Nom : martin pêcheur d’Europe
Famille : alcidinidés
Taille : 15 cm
Poids : 40 g
Longévité : 15 ans
Répartition : Europe, Asie et nord de l’Afrique

Camouflage : ok !

Plumage : prêt !
Pour voler vite et en silence, séance nettoyage du plumage obligatoire ! En vrai sportif, le martinpêcheur passe donc jusqu’à 2 heures par jour à laver ses plumes. Il les astique, les lisse et les fait sécher
au soleil pour que ses ailes restent parfaites. Il va jusqu’à s’essuyer le crâne avec le dessous de son aile
déployée ! Grâce à cette toilette attentive, il plonge jusqu’à 1 m de profondeur et réussit des vols
acrobatiques au ras de l’eau à une vitesse de 80 km/h !

Chasse : 90 !

1- Sur quels continents trouve-t-on le martin
pêcheur ?
2- Pourquoi est-il curieux qu’il passe inaperçu ?
3- Que fait-il pendant 2h chaque jour ?
4- Combien de temps vit-il ?
5-Jusqu’à quelle profondeur peut-il plonger ?
6- Comment capture-t-il ses proies ?
7-Que mange-t-il en premier chez un poisson ?

Il a une technique de capture parfaite ! Tout
d’abord, le repérage. Le martin-pêcheur se poste
sur un perchoir, parfois pendant plusieurs
heures, ou fait du surplace au-dessus de l’eau.
Dès qu’un poisson est en vue, l’oiseau fonce
dessus, plonge en piqué et l’attrape dans son
bec. Il remonte à la surface en battant des ailes,
se pose et paf, assomme le poisson sur une
branche. Enfin, il le jette en l’air pour avaler sa
tête la première. Après tout ce travail, ce serait
dommage de se coincer une arête dans la gorge !

D’après Wapiti n°290

http://petitcaillou.eklablog.com

Incroyable mais vrai : malgré ses couleurs flashy, le
martin-pêcheur passe facilement inaperçu ! D’abord
grâce à son corps petit et mince. Il l’aide à se faire
discret et à fendre l’air sans aucun bruit : ziouuu, il
fonce à toute allure ! Ensuite, le bleu éclatant de son
plumage est un parfait camouflage. En effet, ses
reflets métalliques changent selon la façon dont la
lumière touche ses plumes. Du coup, quand il rase
l’eau, il se confond avec la rivière, ce qui le rend
presque invisible !


Aperçu du document CE2 QLM.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

CE2 QLM.pdf (PDF, 428 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP