résumé2.pdf



Nom original: résumé2.pdf
Auteur: Windows User

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Microsoft Word / , et a été envoyé sur cours-pdf.fr le 20/04/2020 à 20:29, depuis l'adresse IP 102.78.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 192 fois.
Taille du document: 1.9 Mo (20 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


1) LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE
P1
P2


:
:

Nous ne sommes pas sortis, parce qu’il pleuvait.
Comme il avait raison, nous ne l’avons pas contredit.

La subordonnée circonstancielle de cause joue le rôle d'un CCC, précise
donc POURQUOI une action se passe.

LISTE DES CONJONCTIONS
parce que
pour la raison que
comme (toujours placé en tête)
puisque
c'est... que
sous prétexte que
vu que
attendu que
étant donné que


La concordance des temps suit les règles
générales sans aucune exception!

2 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE
DE CONSÉQUENCE

P1

:

Il vit de telle façon qu’il est très estimé.

P2
P3

:
:

Le vent souffla si fort que mon chapeau s’envola.
La situation s’est aggravée au point qu’elle est

désespérée.



La subordonnée circonstancielle de conséquence indique le RÉSULTAT, la
CONSÉQUENCE d'une action.

LISTE DES CONJONCTIONS
de (telle) sorte que
de (telle) façon que
de (telle) manière que
si bien que
au point que
à ce point que
à tel point que
si... que
tel que tant
que tellement
que

3) LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE
DE CONDITION ou D’HYPOTHÈSE
P1

:

Si tu m’avais écrit, je t’aurais répondu.

P2
P3

:
:

S’il pleut demain, nous ne sortirons pas.
Tu pourras attraper le train à condition que tu partes tout de

suite.



La subordonnée circonstancielle de condition indique que l'action de la
subordonnée est une CONDITION ou une HYPOTHÈSE.
SI est la conjonction la plus fréquemment employée pour introduire ce genre de
subordonnée. Elle est suivie de l'indicatif.

LA CONJONCTION "SI"
P1: Nous ferons une excursion, si demain il fait beau.
P2: Nous ferions une excursion, si demain il faisait beau.
P3: Nous aurions fait une excursion, si le lendemain il avait fait
beau.

TABLEAU

PRINCIPALE

SI

SUBORDONNÉE

FUTUR SIMPLE

SI

INDICATIF PRÉSENT

CONDITIONNEL PRÉSENT

SI

IMPARFAIT

CONDITIONNEL PASSÉ

SI

PLUS-QUE-PARFAIT

LISTE DES AUTRES CONJONCTIONS
SUBJONCTIF
pourvu que
à condition que

4) LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE
DE COMPARAISON
P1
P2

:
:

Faites comme vous voudrez.
Il se comporte de la même façon que le font des milliers de

gens.


Les subordonnées circonstancielles de comparaison indiquent que l'action
de la subordonnée est COMPARÉE à celle de la principale.

LISTE DES CONJONCTIONS

comme
ainsi que
de même que

I – Les valeurs de la subordonnée de comparaison

- de

supériorité :
Plus + adjectif + que

Exemple :

- Rachid est plus courageux que son petit frère .

-

D'infériorité :

Moins + adjectif + que

Exemple :
- Le singe est moins fort que le lion .

-

D'égalité :

Aussi + adjectif + que
Exemple :
- Ali est aussi gentil que Ahmed .

II- La quantité : (le nombre)
Si on veux faire un rapport :
- de supériorité :

Plus de + Nom + que
Exemple :

- Il a plus de stylos que son frère .

- D'infériorité :
Moins de + Nom + que
Exemple :

- Elle a moins d'age que sa sœur .

- D'égalité :
Autant de + Nom + que
Exemple :
- Ali a autant de livres que Ahmed .

- on peux aussi exprimer la comparaison par un nom précédé par "en"
Exemple :
- Il s'est conduit en chef. ( comme un chef)

5) LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE
DE BUT
P1

:

Dépêche-toi pour que tout soit prêt dans dix minutes!

P2


:

Cache-toi afin que personne ne puisse te trouver!

La subordonnée circonstancielle de but indique que l'action de la subordonnée
est faite dans un BUT précis.

LISTE DES CONJONCTIONS
SUBJONCTIF

INFINITIF

pour que

POUR

afin que

POUR QUE

6) LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE
D'OPPOSITION
P1
P2




:
:

Bien qu’il ne soit plus très jeune, il aime faire de l’alpinisme.
Quoiqu’il soit encore très tôt, nous partons faire un tour.

La subordonnée circonstancielle d'opposition indique que l'action de la
subordonnée S'OPPOSE à celle de la principale.
1. Définition
La subordonnée d'opposition (oppositive) est une proposition qui assume la fonction de
complément circonstanciel d'opposition du verbe principal dont elle dépend. Elle
exprime un rapport d'opposition entre deux faits concomitants, indépendants l'un de
l'autre, sans être contradictoires, sans que l'un fasse obstacle à l'autre (contrairement à la
subordonnée de concession).
Exemple :
Paul joue alors que Catherine travaille.
Proposition A






Proposition B

Les faits mis en parallèle et exprimés par les propositions A et B sont opposés, mais le fait
de la proposition A est indépendant du fait de la proposition B et n'entre pas en
contradiction avec lui : le fait que Paul joue n'empêche pas le fait que Catherine travaille.
2. Les outils subordonnants
À l'exception des subordonnées participiales, la subordonnée oppositive est une
proposition conjonctive introduite par une conjonction ou une locution conjonctive
de subordination : quand, alors que, tandis que, pendant que, bien loin que, sans que,
au lieu que (opposition négative).
3. Le mode



Le verbe de la subordonnée oppositive se met :
– à l'indicatif, le plus souvent ;
Exemple :
Tu passes ton temps à traîner tandis que Julien travaille.
– au conditionnel, si l'opposition est présentée comme hypothétique ;
Exemple :
Il est gentil tandis que son frère serait plutôt méchant.
– au subjonctif, après sans que et au lieu que.




Exemple :
De nombreuses espèces de rapaces disparaissent sans que nous nous en préoccupions.
4. Difficultés
• On confond souvent subordonnée d'opposition et subordonnée de concession.
Pourtant, même si elle marque bien une opposition entre deux faits (comme l'oppositive),
la subordonnée de concession met surtout en valeur leur aspect contradictoire et
logiquement incompatible.
Exemples :
Paul joue alors que Catherine travaille. (Subordonnée oppositive)
Proposition A

Proposition B

Paul joue alors qu'il a des devoirs pour demain. (Subordonnée concessive)
Proposition A

Proposition B

Les deux faits des propositions A et B sont opposés dans les deux phrases ; mais dans la
phrase 1, la proposition B n'est pas en contradiction avec la proposition A ; alors que
dans la phrase 2, la proposition B devrait empêcher logiquement l'existence du fait de la
proposition A : Paul a des devoirs, donc il ne devrait pas jouer ; or il joue quand même.
Souvent, seul le contexte permet de les distinguer..
• Les subordonnées d'opposition ont souvent une valeur très proche des subordonnées
temporelles, elles utilisent d'ailleurs les mêmes subordonnants. Seul le sens de la phrase,
le contexte, permet de les distinguer.
Exemples :
Alors que je me promenais dans la rue, je fis la rencontre d'une vieille
connaissance. (Subordonnée temporelle)




Alors que je me promenais dans la rue, ma mère préparait le dîner. (Subordonnée
oppositive)
L'essentiel
La proposition subordonnée d'opposition établit un rapport d'opposition, mais
non contradictoire avec le fait de la principale dont elle dépend.

Introduite par une conjonction ou locution conjonctive de subordination, elle est
en général à l'indicatif.

LISTE DES CONJONCTIONS

SUBJONCTIF
bien que
Quoique

indicatif
même si
alors que

A_ Présent du subjonctif
» A. Emploi du subjonctif présent
Le subjonctif présent exprime une action incertaine, non réalisée au moment où nous
nous exprimons.
Exemple : Je souhaite qu'il vienne en discuter.
Remarque : Quand on emploie le subjonctif présent dans une proposition subordonnée,
alors le verbe de la proposition principale est au présent de l'indicatif.
» B. Terminaisons du subjonctif présent
Pronoms
que je / j'
que tu
qu'il / qu'elle /
qu'on
que nous
que vous
qu'ils / qu'elles

1er groupe + aller
-e
mange
-es
manges

2e groupe
-isse
finisse
-isses
finisses

3e groupe
-e
parte
-es
partes

-e

mange

-isse

finisse

-e

parte

-ions
-iez
-ent

mangions
mangiez
mangent

-issions
-issiez
-issent

finissions
finissiez
finissent

-ions
-iez
-ent

partions
partiez
partent

Exemples :
-Il faut que nous trouvions un refuge.

- Je ne pense pas qu'il puisse arriver à l'heure.
- Il faut qu'ils partent rapidement. / Je crains qu'il faille abandonner.
B_- Comment choisir entre l'imparfait ou le passé simple.
Dans ces phrases conjugue le verbe entre parenthèses à l'imparfait ou au passé simple.
Nous

(vivre) depuis quelques années à Marseille quand mon père
(annoncer) sa mutation pour Paris.

Mes parents

(passer) tous les ans un mois de vacances chez Grand-père.

Brusquement, au printemps de l'année suivante, Maman

(louer) une

villa au bord de la mer.
(labourer) le champ lorsque brutalement le tracteur

Mon père

(tomber) en panne.

Je

(marcher) depuis deux heures en bordure des champs. Soudain, je
(voir) surgir une voiture venue de nulle part.

Habituellement, Sophie

elle lui

(écrire) à sa grand-mère toutes les semaines. Ce jour-là,

(téléphoner).

Imparfait ou passé simple ?

Des exercices de langue grammaire
Langue et communication
Conjuguez les verbes aux temps convenables et précisez leur valeur
Je (prendre) ………… le téléphone pour appeler mon hôte qui (dormir) ……………………
paisiblement dans sa chambre, mais il ne me (répondre) ……………………. Point ! Je (vouloir)
……………………… m’enfuir de l’appartement, mais je ne pouvais même pas bouger de ma place.
Les valeurs : a) ………………….……..………………b)
…………………..………...…………………

Classez les propositions suivantes dans le tableau ci-dessous :
 Le feu qui flambait jetait des reflets rougeâtres dans l'appartement.
 Je vis clairement que les portraits pendus à la muraille étaient réels.
 Une cafetière se jeta en bas d'une table placée devant la cheminée.
Phrases simples
Proposition indépendante
………………………………
……………………………
………………………………
……………………………
………………………………
……………………………
1)

Phrases complexes
Proposition principale
Proposition subordonnée
……………………………… ………………………………
……………………………
……………………………
……………………………… ………………………………
……………………………
……………………………
……………………………… ………………………………
……………………………
……………………………

Cochez la bonne case en soulignant le moyen utilisé :
Comparatif
Superlatif
Supériorité Égalité Infériorité Supériorité
Infériorité

Cette chute est moins surprenante
que la nôtre.
Ce scénario est le meilleur.
La nouvelle de ce groupe est plus
captivante que les autres.
Leurs yeux se remuèrent comme les
aiguilles d’une horloge

2) Reliez les deux propositions de manière à exprimer le but (utilisez
deux expressions différentes) :
 Je crie très fort. Mon hôte peut m’entendre.
 Il ferma les yeux. Il voulait oublier tout ce qu’il avait vécu.
3) Reliez les deux propositions au moyen des expressions : comme et parce que
 Mes cheveux se hérissèrent sur mon front. Une terreur insurmontable s'empara de moi.
Trouvez des énoncés adéquats aux situations suivantes :

Situations de communication

Enoncés

Ton ami(e) te demande de donner ton
point de vu vis-à-vis le genre de la
nouvelle.
Exprime ton point de vu à propos de ce
contrôle

…………………………………………………………….
…………………………………………………………….
…………………………………………………………….
…………………………………………………………….
…………………………………………………………….
…………………………………………………………….

Complétez ce tableau en cochant la bonne case et soulignant le moyen employé
Comparatif
Supériorité
Égalité
Infériorité
-Cette chute est moins surprenante que la nôtre.
-Daniel est aussi âgé que ses amis.
-La nouvelle de ce groupe est plus captivante que
les autres.
-Daniel a autant de rêves que tous ses amis réunis.

Conjugue les verbes entre parenthèses à l’imparfait ou au passé simple.
Le professeur (expliquer)………………………. la leçon, les élèves (poser)………………
des questions. Tout à coup, le directeur (frapper) …………………….la porte.
Relie les propositions en exprimant la circonstance demandée :
a. Le dauphin est venu / il a sauvé l’enfant. (le but)
L’enfant était tout tremblant/ il avait peur. ( la cause)
Complète le texte en introduisant les coordinations convenables.
Les enfants aiment jouer dans la mère………………ils ne doivent pas
s’aventurer …………………c’est dangereux.
Complète le tableau suivant
phrases
Un enfant plus audacieux que les
autres s’aventura fort loin

La Circonstance

Ce qu’il exprime

- Exprime la comparaison dans la phrase suivante
L’enfant avait peur, ses camarades aussi. (Égalité)
- Conjugue les verbes entre (….) au temps qui convient :
- Il faut que les enfants (être) ………………………. prudents en nageant.

-

Soudain, le courant (emporter)……………………………………… le nageur
au fond de la mer.

BONNE CHANCE




Télécharger le fichier (PDF)

résumé2.pdf (PDF, 1.9 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP